A toutes les victimes de la bêticide

A toutes les victimes de la bêticide

mardi 29 janvier 2013

Comité de soutien - Elections municipales - Collectif "Cap à gauche"

J’ai décidé de créer un groupe de réflexions (si si c’est pas un canudard), pour les prochaines élections municipales. L’attitude à adopter sera désintéressée, indépendante et  joyeuse ! 

3 axes forts : l’environnement, le social et la culture (le sport est déjà bien pourvu mais ne sera pas oublié) au service de l’économie locale, sociale et solidaire. 

Un maître mot : la sobriété.

je vous épargne ici le développement du projet mais d'ores et déjà je m'appliquerai à présenter dans cette pré-campagne un projet alternatif en allant à la rencontre des Plougastellen. Je me déplacerai en solex, muni d'un seul mégaphone et d'un quizzz à distribuer pour mieux faire connaissance avec David DERRIEN et prouver une bonne fois pour toute que l'acte politique est bien au service de l'intérêt général et non pas que celui-ci serve l'intérêt partisan.


Pourquoi ce comité de soutien, élargi au-delà des frontières de Plougastel-Daoulas ? Je voulais tout simplement adresser un message à une partie de mes ami(e)s écologistes sur la commune, qui me considèrent comme un hurluberlu, que l'engagement que je mène et la forme que je prenais pour le faire, interpelaient et intéressaient des personnes qui auront à leurs yeux certainement plus de considérations car leur investissement les rend plus crédible. Et seconde explication, ça va faire du bien à mon égo :) qui en a besoin.

Petite explication sur le pourquoi de "Cap à gauche". Cap est le nom de l'actuel maire de la commune. Placé à droite, notre maire ne manque pas d'humour et appréciera ce pseudo appel du pied, en tout cas je l'espère ! Pour le reste ça va de soi.

je vous invite à signer cette pétition et à la faire circuler. Merci à vous. Je suis déjà ravi de compter parmi les signataires, Alain DAVID (président de ce comité) et Corinne MAIER (écrivain, auteure notamment du best-seller "bonjour paresse").
 et merci aux premiers signataires.

je vous suggère aussi de prévenir vos contacts sur Plougastel-Daoulas et faire du ramassage scolaire pour moi (ben ouais j'en profite !)

http://www.petitionduweb.com/Petition_elections_municipales___collectif_cap_a_gauche-1000233.html

mardi 15 janvier 2013

Filière bois ou langue de bois ?

« La volonté est d'aller encore plus loin dans les années à venir en développant la filière bois-énergie. L'idée est, à terme, de faire pousser les arbres et de les transformer sur Plougastel plutôt que de les faire venir, comme c'est le cas aujourd'hui, du Centre-Bretagne ». Cette phrase, pleine de bon sens, aurait pu être prononcée par n’importe quel élu ou acteur de l'écologie locale. Mais contrairement aux apparences ce n'est pas le cas. Il s'agit d'une déclaration de façade de Dominique CAP, actuel maire de Plougastel-Daoulas, en 2008. 
A l'époque, j'ai applaudi l'implantation de ce type d'infrastructure, même s'il fallait déplorer le manque de concertation avec les personnes habitants à proximité de la chaudière, pour qui le dégagement des fumées pouvaient être nuisible. Mais voilà, depuis 4 ans la filière bois énergie, tant soutenue par D. Cap, n'a pas évolué
Que retenir de ce dossier ?
Alors que sur le plan environnemental, le bois-énergie contribue à limiter les émissions de CO2, son efficacité sur Plougastel est réduite à néant car l'acheminement du bois se fait toujours sur route et par camions ! Impact ZERO ! 
Sur le plan économique, la filière bois-énergie permet d'éviter l'importation de plus de 9 millions de tonnes de pétrole chaque année. Je rappelle que ce dispositif  énergétique  répond aux engagements des grenelles de l'environnement sur la réduction des émissions de gaz à effet de serres. Une fois de plus, le maire actuel n'applique pas des recommandations environnementales fortes, qui loin d'être l'apanage du gouvernement de l'époque, en matière d'écologie, aurait pu nous faire penser que l'application de telles mesures s’apparentaient  davantage à une affiliation pragmatique de fait d'une politique menée par la droite.
La chaufferie brûle 2.000 tonnes de bois en un an
Avec l'appui des crédits d'impôts de nombreux projets ont pu voir le jour. Ainsi, à Besançon en 2005, une chaudière au bois répondant à 65 % des besoins de chaleur d'une cité de 350 logements et représentant un investissement de 350 000 € environ a été subventionnée à hauteur de 20 % par l'ADEME Franche-Comté et de 20 % par le conseil général du Doubs. Reconnaissons tout de même que L’engouement pour cette énergie renouvelable provient surtout des aides financières octroyées par l’ADEME à destination des industriels, des exploitations agricoles, des collectivités et des bâtiments du secteur tertiaire. 
Enfin sur le plan social, la filière bois-énergie pèse aujourd'hui l'équivalent de 20 000 emplois en France et permettrait le développement d'autres emplois en zones rurales, surtout que sur Plougastel-Daoulas la surface naturelle ne manque pas pour assurer un approvisionnement constant en bois. Mais sa pérennisation et son développement prennent du retard, d'autant plus qu'il faut tenir compte du temps de croissance des arbres.
Cette filière est donc à soutenir car elle s'inscrit dans un principe de sobriété énergétique et que son coût reste inférieur au gaz, qu'elle favorise l’entrepreneuriat  responsable et est créatrice d'emplois locaux.  Il faudrait étendre le dispositif vers d'autres bâtiments ou locaux municipaux(écoles, complexes sportifs, lotissement social...) en envisageant une seconde unité. C'est aux élus d'en définir les orientations et d'être les garants de sa bonne gestion, en rejetant toute ingérence de groupes privés, comme c'est le cas aujourd’hui pour cette chaufferie (Dalkia France est une filiale de Veolia environnement) pour favoriser l'émergence de service public, communal ou communautaire, autour des énergies renouvelables. Ces orientations ne seront possibles que si elles sont menées par des femmes et des hommes qui en ont la pleine conviction.

 









 

mardi 8 janvier 2013

Coopérative intégrale catalane, un autre système


Cher-ES Ami-ES,

Vous êtes cordialement invités à participer dans un premier temps à  
l'Assemblée Générale d'Ingalañ Bro Brest 
puis à la réunion de présentation 
des Ecoréseaux et  de
 la Coopérative Intégrale Catalane”.(CIC)
Ce nouveau modèle politique et économique est basée sur l'idée de créer un vaste réseau d'initiatives autonomes qui reprendraient l'ensemble des éléments basiques de la vie collective, des activités productives et non productives. L'ensemble de l'organisation repose sur la participation de tou-te-s et est mise à disposition de tou-te-s, avec un haut degré de confiance Les décisions  sont prises de manière décentralisée et autogérée (par consensus). Elle n’est pas un parti politique. Exemple de transformation sociale : l'insolvabilité. Au sein de la CIC, les personnes insolvables peuvent mener de nombreuses actions sans risque de sanction économique.
 A terme l'objectif est de mettre en place les bases d'une société alternative, hors du capitalisme et désengagée de l'emprise de l'Etat.

 Le lien ci-dessous fournira un développement sur le sujet (document pdf "texte original"+ vidéo).
source : l'association pour l'autogestion
  
Coopérative intégrale catalane, un autre système

NB : concernant le document je me permets de donner la définition de 2 mots.
Holisme : doctrine qui ramène la connaissance de l'individu à celle de l'ensemble dans lequel il s'inscrit. Source: petit larousse. Définition la plus compréhensible... enfin presque...
Paradigme : est une représentation du monde, un modèle cohérent de vision du monde, qui repose sur une ligne définie. Définition : wikipédia.

AG d'IBB et réunion d'informations sur la Coopérative intégrale.
Présentation par Serj Kervazo et Natacha Morel.

Vendredi 01 février 2013 à partir de 18h30

à la crêpe agile - Le Relecq-Kerhuon (voir plan)
Prendre direction Brest - sortie Moulin blanc

  Informations pratiques : 
audience limitée à 20 personnes. Inscription par courriel : bro.brest@ingalan.org 
ou par téléphone : 02 98 04 28 37.
Formule repas
1 bouteille de cidre offerte (pour 4 personnes) + crêpes à volonté (composition mixte). Tarif : 16.50