A toutes les victimes de la bêticide

A toutes les victimes de la bêticide

dimanche 23 juin 2013

Action round up non merci - Brest - Juin 2013

Suivant l'exemple des actions "round up non merci" réalisées par d'autres, un petit groupe d'activistes a investi le magasin Castorama de Brest le samedi 22 juin 2013, à une heure de grande affluence. Alors que nous pouvions espérer une dizaine de personnes, les nombreux désistements nous ont obligé à improviser un nouveau mode opératoire. L'action s'est déroulée en 2 temps.
La première intervention consistait à apposer sur les bidons "round up" de Monsanto les autocollants bien identifiés et d'insérer des étiquettes dans les glissières. Nous avons agi dans le calme et sans contraintes. 

Discussion avec le directeur
Puis après nous être transformés en abeille, accompagnés pas un garde du corps clownesque, et un api happy, nous avons tenté d'interpeller les clients du magasin par la distribution de tracts. Très vite le personnel s'est mobilisé afin de nous canaliser à l'entrée du Casto. Dès le début les échanges avec le responsable du rayon jardinage, Loïc, sont difficiles. j'ai donc demandé à discuter avec le directeur. J'explique à Bruno, que notre action s'inscrit dans une démarche unitaire. J'argumente en précisant que nous faisons un complément d'informations sur la dangerosité réelle du round up. Bruno reconnait qu'effectivement ce produit est dangereux mais que le personnel est formé pour conseiller les clients sur l'usage du round up et les avertir de sa toxicité. Je ne me suffit pas de cette réponse. Je demande donc à Bruno plus de transparence dans l'information et lui suggère d'afficher les dangers réels du produit sur l’environnement, les conséquences sanitaires, et de faire savoir que Monsanto a été condamné pour publicité mensongère. Le directeur estime en faire assez et que de toute façon le référencement de ces produits se fait ailleurs, et qu'aujourd'hui aucune réglementation n'interdit la vente du round up. Notre tête à tête commence à énerver Bruno. Il s'éloigne et demande à ce que l'on appelle la police. Entretemps, les vigies tentent d'empêcher le tractage alors que les clients sont réceptifs et approuvent notre présence. Il y a même une personne qui souhaite qu'on lui remette quelques tracts afin de les distribuer à l'intérieur du magasin. 
Même s'il ne fallait pas s'attendre à un accueil chaleureux l'ambiance est assez tendue et une bonne partie du personnel est assez hostile (au total ils étaient plus d'une dizaine autour de nous). On peut même ressentir une certaine animosité alors que dès le départ nous avions précisé que nous n'agissions pas contre le personnel de castorama. Une des abeilles se fait même mal traité par un type (civil ou salarié) limite agressif. Je mets ça sur le compte du nombre; si nous avions été davantage mobilisés l'attention sur chaque individu présent aurait été plus diffuse. 
Sur le départ nous croisons le véhicule de la police. L'entretien est serein et nous parvenons même à laisser un tract à un agent. Après avoir distribué nos derniers flyer, les uns et les autres font le récit de cette expérience. Alors que chacun s'accorde à dire que l'opération est satisfaisante je tenais à souligner que l'esprit de désobéissance civile et non violente a été respecté par tous, sachant que 3 d'entre nous étaient novices dans ce type d'actions.





samedi 15 juin 2013

Ouest France : itinérance écolo estivale de dédé l'Abeillaud

Opération "sous les algues vertes, la plage"
Il faut lire : du 22 juillet au 03 août, crowfounding, "sur un air de terre" est une association de Pont l'Abbé. C'est un magasin bio de Crozon.

lundi 3 juin 2013