A toutes les victimes de la bêticide

A toutes les victimes de la bêticide

dimanche 29 octobre 2017

Permaculture. La butte Gaël Jammodyf

Jardin baroque de lindouar. République bretonne des bestioles.
Chantier participatif, butte potagère. oct. 2017. Plougastel-Daoulas

J'ai finalement, de nouveau, fait le choix de ne pas enterrer le bois. ce qui me permet d'avoir un sous bassement solide avec l'avantage de surélever la butte. 

En permaculture, tout est réutilisé. Nous avons entassé entre les morceaux de bois, les mottes de terre puis procédé à l'opération "lasagne". Noir et vert : goémon, tonte, fumier, copeaux en 2 fois. Je compléterai la butte par de la terre végétale que je placerai au début du printemps suivant. 
Consommation d'énergie fossile sur site : entre 5 et 8 L. (tondeuse et broyeur). 50 L. de sueurs. 75 cl de vin et 5 L d'eau. Butte orientée sud. Longueur : 10 mètres. Largeur : env. 1m20. Cultures prévues : fraises, laitues. 

Je rejoins Pierre Rabhi quand il dit (enfin) que cultiver son jardin est un acte de résistance. C'est bien ce qui se passe à lindouar, c'est un acte de résistance écologique face aux saccages.




Merci à Guy, Alexandre, Elise, Loïc, Y-Marie, Juliette, Antoine, Olivier, Marie, Franck. Cette butte portera un nom à partir de leurs initiales : Gaël Jammodyf. (Prononcer YammodÏf).





















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire